SNUipp FSU Maroc

SNUipp FSU Maroc

Rencontre avec l' IEN le 20 juin 2016

Rencontre avec Mme Simon, Inspectrice de l'Education Nationale, le 20 juin 2016

Rencontre avec l’IEN du 21 juin.

 

L’objectif de cette rencontre était de dresser un bilan du Pôle de Ressources Pédagogiques destiné à la formation des nouveaux enseignants en contrat local, de plus en plus nombreux dans les réseaux AEFE et OSUI au Maroc. Le PRP a été mis en place cette année scolaire et il nous semblait nécessaire de dresser un premier bilan.

Nous avons également évoqué différents problèmes rencontrés sur le terrain par nos collègues, problèmes évoqués lors des Réunions d’Information Syndicales organisées par le SNUipp Maroc ou à l’occasion de nos contacts lors des visites d’écoles.

 

Pôle Ressources Pédagogiques

SNUipp : Le choix de tuteurs « reconnus et légitimés par le directeur et l'IEN » a posé problème dans certaines écoles, notamment quand des directeurs ont décidé de désigner des tuteurs sans avis du conseil des maîtres ni concertation. Par endroits, aucune information n’a été donnée et les équipes ne savent pas qui est tuteur.

L’IEN reconnaît qu’il y a eu des problèmes de communication des directeurs vers leurs équipes à l’occasion de ces choix, des situations confuses lorsque les « tutorés » n’acceptaient pas leur tuteurs. Elle préconise davantage de transparence dans le choix des tuteurs. Le statut de tuteur n’a pas toujours été bien compris, parce que souvent mal expliqué.

SNUipp : Quel bilan peut-on tirer de cette première année du PRP ? Quel retour des personnels concernés ?

IEN : A l’ occasion d’un stage organisé à l’attention des tuteurs, le bilan est globalement positif, même s’il souffre de certains ratés, par exemple au niveau des emplois du temps et des situations de classe difficiles à mettre en place. Les tuteurs ont apprécié la co-intervention et les relations avec les collègues qu’ils conseillaient. Ceux-ci n’ont pas été consultés directement sur leur ressenti, mais l’IEN pense qu’ils ont apprécié d’être guidés et conseillés.

SNUipp : Le planning annuel prévoyait d’assurer à tous les recrutés locaux le bénéfice d’au moins une visite-conseil chaque année scolaire. Cet objectif a-t-il été réalisé ?

 

IEN : Tous les enseignants qui n’avaient pas été visités depuis plus de trois ans l’ont été cette année (250 enseignants)

 

SNUipp : Les agents visités cette année sortent-ils du dispositif ?

IEN : Non, sauf si les conseillers pédagogiques estiment que cela n’est plus nécessaire.

 

SNUipp : Projection à la rentrée 2016 du nombre de tuteurs, de CAFIPEMF et du nombre d’agents en CL ?

IEN : Les chiffres seront globalement identiques en 2016/ 2017. Un bilan chiffré de la situation nous sera communiqué ultérieurement.

SNUipp : Perspectives et ajustement du PRP ?

Un stage de formation sera organisé avant la rentrée scolaire (28, 29 et 30 août) en direction de tous les enseignants en CDD. Ce stage ne sera pas rémunéré. Il permettra de former ces agents en leurs fournissant des outils à même de leur permettre la prise en charge d’une classe à la rentrée. Tous les agents concernés auront été précédemment vacataires.

La formation continue à destination des tuteurs sera poursuivie.

A compter de la rentrée 2017, une indemnité devrait être versée aux tuteurs (texte AEFE en cours d’élaboration), afin qu’ils puissent effectuer leur tâche en heures supplémentaires et non plus sur du temps élèves (APC et PDMQDC).

----------------------------------------

Organisation des tests : Des enseignants proposent qu’ils aient lieu un vendredi plutôt qu'un jeudi, ce qui serait plus reposant pour les élèves et leurs familles.

Les tests étaient initialement prévus un mercredi. Afin de ne pas impacter les enseignants qui ne travaillent pas le mercredi, ils ont été repoussés au jeudi. L’IEN fait justement remarquer que de nombreux enseignants ne travaillent pas le vendredi après-midi.

PPRE à l’OSUI.

L’IEN a rappelé que les PPRE devaient être élaborés et suivis en équipe. Or, les enseignants rencontrés à l’OSUI, qui ne bénéficient pas de l’aide des enseignants spécialisés du DASED spécifique à l’AEFE, se sentent isolés dans le suivi de cette procédure. Ils ont souvent le sentiment que les PPRE se limitent à l’élaboration de deux documents, l’un en début d’année, l’autre en fin d’année. Ils insistent sur la nécessaire présence d’un enseignant spécialisé sur le site.

 

L’IEN est consciente du problème et reviendra vers l’OSUI pour trouver des solutions. Dans certains établissements de l’AEFE éloignés de Casablanca et de Rabat, et donc du DASED, les pôles ont dégagé des moyens pour libérer des enseignants spécialisés afin d’épauler leurs collègues dans la conduite  des PPRE, PAP etc. Cette solution devrait, selon le SNUipp Maroc, être proposée  au sein de l’OSUI.

 

COP 22 à Balzac (Kénitra)

Interdiction par le Principal de la collecte de papier en place depuis de nombreuses années. Incompréhension des enseignants et des élèves.

 

L’IEN, informée, n’a pas de réponse à nous apporter. Elle souligne néanmoins le remplacement de cette action par d’autres collectes de produits recyclables et l’action positive de l’équipe de direction de Kénitra dans d’autres domaines. Elle regrette de n’être interrogée que sur ce qui pose problème. Nous lui répondons que la mise en place de nouveaux projets de recyclage ne justifie pas l’abandon brutal d’un projet qui fonctionnait très bien. Nous lui signifions également que les collègues contactent rarement leurs représentants pour leur faire part de ce qui fonctionne correctement.

 

Remplacements des professeurs d’arabe

Ces remplacements ne sont pas assurés dans les établissements hors Casa / Rabat. Les enseignants sont amenés à garder leur classe au détriment des APC et des activités PDMQDC.

L’IEN n’a pas de solution à apporter à ce problème.

 

Pour le SNUipp Maroc,

Bruno BEAURAIN et Vincent GOMET



28/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 244 autres membres