SNUipp FSU Maroc

SNUipp FSU Maroc

Gros succès de la grève dans le réseau Maroc: 27 novembre 2017.

AG grève 27-11.jpg

 

Bonjour à toutes et tous,

Suite à l'appel du Snes (voir lien http://www.hdf.snes.edu/spip.php?article601) et du Snuipp, rejoints ensuite par le SE-Unsa, Sgen-Cfdt et l'UMT, vos élus Snuipp ont participé à différentes Assemblées générales afin d'apporter leur vision de la lutte dans le premier degré et noter ce qui remonte du terrain. Enseignants, Asem, Agents, nous étions plus de 110 personnes à Rabat par exemple.

Nous avons affirmé notre attachement à ce réseau, à la qualité du travail qui y est effectué, à la défense de notre outil de travail et demandons le maintien du budget qu'on veut nous confisquer, des postes qui doivent nous être retirés.

Les écoles primaires du Maroc ont pour une grande majorité été fermées ou très perturbées: Tanger, Meknès, Rabat, Casablanca, Mohammedia, ainsi que Fès, Kénitra, Marrakech...

Les parents d'élèves ont également, pour la première fois depuis longtemps, pris part au mouvement en manifestant devant les établissements et appelé à une journée école morte.

Cette journée d'action qui a étonné les observateurs présents par son ampleur, sera suivie d'autres actions reprises dans la motion.

D'ores et déjà le second degré a décidé la reconduite de la grève partout là où c'est possible.

Un fort coup de semonce vient d'être exprimé par la base; cela démontre que ceux qui veulent faire disparaître le réseau, sont loin d'avoir gagné.

Les médias, écrits, parlés et visuels,  tant marocains que français ont parlé de nos actions dans le réseau mondial et alerté sur notre situation.

M. Macron, son gouvernement et les parlementaires français d'En Marche! n'ont en bouche que l'austérité et la redistribution en faveur des plus riches?

Montrons-leur qu'ils sont dans l'erreur et que d'autres voies plus respectueuses du service public, de l'avenir des personnels et des élèves qui leur sont confiés, sont possibles.

 

Voici la motion du jour à Rabat puis celle de Tanger: 

 

A Monsieur le Directeur de l’AEFE,

A Monsieur l’Ambassadeur de France au Maroc,

Madame la Consule Générale de France à Rabat,

Monsieur le Conseiller Culturel,

Monsieur le Conseiller  Culturel Adjoint-Inspecteur d’Académie,

Madame la Proviseure,

 

Motion du SNES-FSU, SNEP, SNUIPP, SE-UNSA, SGEN-CFDT, UMT

suite à l’AG du 27 novembre 2017

Nous, personnels du premier et second degrés du pole Rabat – Kenitra réunis en Assemblée Générale de grève  ce jour , suite à l’appel intersyndical unitaire des fédérations SNES-FSU, SNEP, SNUIPP,SE-UNSA,SGEN-CFDT, UMT, nous opposons aux décisions du gouvernement affectant le budget  de l’AEFE:

-une amputation de près de 10% de son budget

-une suppression sur les 3 ans à venir de plus de 500 postes d’enseignants titulaires

-la suppression des subventions hors sécurité et investissements programmés

-l’augmentation des frais de scolarité qui en découle

Nous demandons ainsi :

-le maintien des postes de résidents dans tout le réseau Maroc

-un retour des crédits annulés

-une révision radicale du plan d’économie imposée par l’agence

-le gel des frais de scolarité.

L’assemblée générale réunie ce jour a voté à une très large majorité :

-pour une reconduction de la grève pour demain mardi 28 novembre

-pour une grève « administrative » avec les modalités suivantes : non-participation aux conseils de classe et aux réunions administratives (CEC, conseil pédagogique, conseils des  maîtres, réunion parents-professeurs …), rétention des notes et appréciations (SACoche, Pronote)

Nous, ensemble de la communauté éducative du pôle Rabat-Kénitra, restons vigilants et mobilisés pour que nos demandes trouvent une issue favorable.

 

                                                                              Pour le SNES-FSU, SNEP, SNUIPP,SE-UNSA,SGEN-CFDT, UMT

 

 

 

 

 

Voici la motion de Tanger.

 

 

A l’attention de l’ensemble des personnels de l’école Berchet et du lycée Regnault,
 
 
  Compte-rendu de l’Assemblée Générale du 27 novembre 2017 Ecole Berchet – Lycée Regnault
 
 
 
Nous, personnels du premier et second degrés du pole de Tanger réunis en Assemblée Générale de grève  ce jour, nous opposons aux décisions du gouvernement affectant le budget  de l’AEFE : - une amputation de près de 10% de son budget  - une suppression sur les 3 ans à venir de plus de 500 postes d’enseignants titulaires  - l’augmentation des frais de scolarité qui en découle
 
Nous demandons ainsi : - le maintien des postes de résidents dans tout le réseau  - un retour des crédits annulés - une révision radicale du plan d’économie imposée par l’agence
 
L’assemblée générale réunie ce jour a voté à majorité : - De proposer à l’association des parents d’élève de les rencontrer mercredi 29 novembre à 12h30 pour discuter d’une mobilisation commune -  Pour le premier degré, une rétention des bulletins (sacoche et bulletins papiers)  -  Pour le premier degré, une présence silencieuse aux conseils des maitres, conseils de cycle, conseil d’école. - Pour le second degré, une présence silencieuse aux conseils de classe à compter de demain mardi 28 novembre 2017. - Pour le second degré, la rétention des notes et des appréciations pour le second trimestre. - Pour le second degré, le boycott de la journée des métiers du 9 décembre 2017. - Pour le premier et le second degré, l’utilisation de signes visuels de protestation, visibles à l’intérieur de l’établissement (badges, banderoles, …)
 
Nous, personnels de la communauté éducative du pôle de Tanger, restons vigilants et mobilisés pour que nos demandes trouvent une issue favorable.

 

 

 

Le Secrétaire du Snuipp Maroc,

Michel Tran



27/11/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 242 autres membres