SNUipp FSU Maroc

SNUipp FSU Maroc

déclaration liminaire FSU auCGG Rabat Kénitra févier 2019

Déclaration liminaire CGG du Pôle Rabat Kenitra,  février 2019

 

Mesdames et Messieurs les membres du CGG, Madame le Proviseur, 

 

Vous réunissez pour la seconde fois cette année le CGG du pôle Rabat/Kénitra.

Cette instance est, dit la circulaire AEFE du 20 juillet 2017 « une instance où sont discutées, en tant que de besoin, les questions de toute nature intéressant le groupement. » Depuis, votre arrivée Madame le chef de pôle, vous avez limité l’expression des élus de ce conseil, qu’ils soient représentants des personnels ou des parents d’élèves. Le temps de parole et d’échanges entre élus et représentants de l’administration est réduit. Arguant de contraintes horaires, vous évitez de répondre aux questions diverses sur le fond.

Par ailleurs, nous connaissons les nouvelles suppressions de postes de résidents de l'AEFE dans le Primaire et dans le Secondaire pour le pôle de Rabat Kenitra à la rentrée prochaine. Ces suppressions de postes de titulaires sont lourdes de conséquences sur la qualité de l'enseignement dispensée dans nos établissements d’autant plus quand on connait les difficultés de recruter en local dans un vivier qui se raréfie.

Au moment où la concurrence sur le marché de l'éducation s'accroit sur le pôle, diminuer les postes de titulaires c'est encore une fois envoyer des messages négatifs aux parents si nombreux qui ont confiance dans la qualité de l'enseignement dispensé à l'AEFE et en sa transmission des valeurs citoyennes.

Ce soir, vous allez soumettre à notre vote ces nouvelles suppressions de postes de personnels résidents. Comme d’habitude en pareil cas, une majorité des membres de ce conseil votera contre et cela ne changera rien.

D'autre part, l'attitude intransigeante concernant des personnels à propos de paiement des frais de scolarité de leurs enfants montre un manque de considération envers ces personnels, ce qui diminue les liens de confiance indispensables entre nous.

Enfin, des collègues titulaires, mariés à des fonctionnaires marocains ont vu leurs majorations familiales supprimées ce mois de janvier. Ce problème dure depuis plus de dix ans. Cette situation abracadabrantesque devient insupportable pour les personnels concernés qui n’ont plus les moyens de scolariser leurs enfants.

 

Merci de votre attention.



09/05/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres