SNUipp FSU Maroc

SNUipp FSU Maroc

10 mai 2016: Rencontre avec le directeur de l'AEFE à Casablanca

Etaient présents:

BOUCHARD, directeur de l'AEFE
M HOUDU, conseiller adjoint de copération
M DESCHAUD et M ELLUL, ses adjoints au SCAC
Mme SIMON, IEN zone Maroc
les représentants SNUipp FSU, SNES FSU, SNEP FSU, UNSA, UMT, SUD Education, des enseignants marocains au conseil de groupement de gestion du pôle Casa - Mohammedia ou au conseil d'établisement du lycée Layuety.
Durée 1h 
 
SNES:
Agents de droit local, lauréats du concours--> difficultés à revenir en poste (refus des académies)
Questions indemnitaires: avantage familial et DPI (quid des décrets?), ISVL une des plus basses au monde alors que le coût des olyers sur Cas est important
 
UNSA: SE Unsa (secondaire) et Unsa A&I
Où en est le dossier de la retraite complémentaire pour les recrutés locaux français?
Gratuité des frais de scolarité pour les enfants des personnels doit pouvoir être à nouveau négociée.
Opposition à la fermeture de postes de résidents administratifs
Carte des emplois au Maroc: suppression de postes alors que le réseau est en extension. Où est la logique?
 
SUD Education
Les réductions budgétaires imposent des modifications d'ordre pédaogique dans les calsses, au secondaire, suppression des demi-groupes au collège-lycée par ex
Demande de mise en place d'un CHSCT au niveau du pôle
Demande de mise en place d'un registre santé et sécurité au travail
 
Enseignants marocains, MAD du MEN marocain
Révision nécessaire des indemnités de sujétion
Possibilité de remise , voire de gratuité, des frais de scolarité des enfants de ces collègues
Facilité d'obtention des visas SCHENGEN pour ces collègues
 
UMT (syndicat des agents de service)
Le plafond d'emploi implique que la redistribution des postes se fasse plus à l'avantage du corps enseignant que des agents de service, le recours à des prestataires de services (ménage, gardiennage) est dénoncé. Le remplacement des départs en retraite n'est actuellement plus forcément assuré, aucune création de poste ne semble possible alors que le pôle est en phase d'extension.
 
SNEP-FSU
Le projet de piscine, dans le cadre de la construction du nouveau collège, ne correspond pas aux besoins exprimés par les équipes (primaire + secondaire). Un dossier argumenté est remis afin que la cellule immobilière revoit sa copie.
Demande indemnitaire spécifique (idem France)
 
 
SNUipp FSU
Vu le court temps de réunion, nous ne revenons volontairement pas sur les points exposés par les autres syndicats que nous défendons également au local comme à Paris (pertinence du dialogue social au Maroc, exonération des frais de scolarité pour les enfants des Agents de Droit Local, dossier de la complémentaire retraite).
 
Notre intervention porte sur 3 préoccupations évoquées par les collègues:
  • Inquiétude des collègues sur les non renouvellements de détachement par les département dits déficitaires
  • Les projets immobiliers du pôle doivent aussi prendre en compte les avis des enseignants, premiers utilisateurs des locaux avec leurs élèves, et pas seulement celui des parents (qui réclament des cantines dans toutes les écoles). Les collègues ont besoin de salles de motricité, de grandes salles pour accueillir plusieurs classes en même temps. Les cours de récréation sont aussi des espaces de vie et d'apprentissage et les collègues seront vigilants sur l'emprise future des projets immobiliers.
  • Le dispositif de formation et d'accompagnement des collègues en recrutement local ne répond pas aux enjeux actuels et aux besoins criants de formation des nouveaux collègues.  Actuellement, aucun poste de maitre-formateur en établissement n'existe au Maroc, la création d'un poste de 3ème conseiller pédagogique a été refusée... Le SNUipp Maroc sollicite un rendez-vous avec le SCAC et l'IEN pour faire le point sur le dispositif actuel et faire remonter le ressenti des collègues. Le secteur Hors de France interpellera le secteur pédagogique de l'AEFE sur ce sujet. L'AEFE doit se donner les moyens de ses ambitions.
 
SGEN-CFDT:
Retard dans la mise en place de la réforme du collège
Trop petit nombre d'élus dans les instances de concertation vu le nombre de collègues dans ce pôle.
Demandes d’indemnités spécifiques CoPsy, CPE...
 
Réponses du directeur de l'AEFE
 
    • ISVL: contrainte globale ne permet actuellement aucune marge de manœuvre sur cette demande
  • Avantage familial: variations prises en compte sur la paye de juin et DPI sur la paye de juillet
  • Difficultés de détachement: l'AEFE est consciente des problèmes posés et des situations familiales. Dans le cas des non-renouvellements de détachement, elle incite les collègues à faire une demande de dérogation individuelle. Seule une décision politique (rencontre MEN - MAE) au plus haut niveau permettrait de sortir de ces deux difficultés (non renouvellement et retour en poste après concours)
Point d'étape sur les refus (non-renouvellements): 10 accords suite aux recours des collègues que l'AEFE soutient dans leur démarche (4 de Guyane, 3 du 94, 2 du 69, 1 du 78), reste encore 13 refus en Guyane et 8 dans le 94.
 
  • Carte des emplois: l'AEFE espère valider prochainement la création d'un nombre d'emplois en contrat local au moins égal aux fermetures de postes de détachés.
    • Frais de scolarité: mot clé des EGD est la modération. La stagnation est impossible en raison des projets immobiliers, du GTV, des nouvelles indemnités, notamment au primaire (!)
  • Visa: facilité doit être accordée à tous les collègues travaillant dans le réseau. Sensibilisation du consulat sur ce point
  • Complémentaire retraite: sujet en cours d'étude. le directeur tient à ce qu'une solution soit rapidement trouvée.


12/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 248 autres membres