SNUipp FSU Maroc

SNUipp FSU Maroc

15 octobre 2015: Compte rendu de la CCPL1 AEFE

Compte rendu de la CCPL1 AEFE

Mercredi 14 octobre 2015

Le SNUipp FSU détient 3 sièges sur 5 pour y représenter les collègues des écoles primaires du réseau au Maroc.

1.     Déclaration liminaire :

Les commissaires paritaires du 1er degré (SE-Unsa et SNUipp FSU) regrettent que Mme FARNAUD DEFROMONT, directrice de l’AEFE, ne les ait pas conviés à la rencontre avec les représentants des personnels enseignants organisée le mardi 29 septembre à l’occasion de sa venue au Maroc.

En effet, seuls les représentants du 2nde degré étaient conviés à cette réunion !

2.     Bilan de rentrée

  • Etablissements               38 établissements (tous réseaux) scolarisent environ 32500 élèves.

18966 élèves dans le réseau AEFE Maroc pour cette rentrée 2015 (-0.02%)

Tous réseaux confondus (AEFE, OSUI, homologués), les effectifs sont en très légère hausse : +1,3%

A l’AEFE, plus de 49% des élèves ont la nationalité française et parmi ceux-ci, 59% ont la double nationalité française-marocaine.

Effectifs AEFE : Maternelle : 1838 élèves + Elémentaire : 6625 élèves / Collège-Lycée 10397 / Classes préparatoires : 106 étudiants

  • Taux de pression / Tests concours/ Résultats au baccalauréat et au DNB

Le taux de pression est élevé sur Casablanca en maternelle et sur Rabat en élémentaire, principalement en raison de la demande de scolarisation des ayants droit. Le poste évoque la demande forte de scolarisation en écoles françaises sur tout le territoire marocain. Le Royaume du Maroc développe actuellement des sections internationales dans de nombreux établissements privés marocains (500 sections en 2nde pour cette rentrée).

Taux de succès au test-concours : 28% en 2015 (31% en 2014)

Résultats aux examens nationaux :

-          Baccalauréat général 97.07% dont 78% avec mention (taux France 91.5%)

-          Baccalauréat technologique 90,5% (Taux France 89.5%)

-          DNB : 94.5% (Taux France 2014 85%)

Commentaires du SNUipp FSU :

Le SNUipp a mené également sa propre enquête de rentrée et constaté, que si des efforts ont été réalisés pour limiter à 26 le nombre d’élèves en CP, ce n’est pas encore le cas partout : Mohammedia, Casablanca (C Bernard, Gautier, Massignon OSUI). En maternelle, pas d’amélioration notoire. Certains classes en élémentaire accueillent plus de 30 élèves.

Nous demandons que le SCAC :

-          anticipe mieux les nouvelles inscriptions des ayants droit.

-          limite les inscriptions en MS

-          tienne compte des élèves en situation de handicap ou de grande difficulté pour alléger les niveaux concernés dans les écoles

-          n’ouvre les tests-concours  que sur des niveaux où des places sont réellement disponibles. Ce dispositif est en effet lourd en termes de moyens humains et de temps consacré à son organisation.

Le poste reconnait que certains seuils qu’il s’était fixé sont effectivement dépassés et que l’anticipation des inscriptions des ayants droit demande à être affinée. Sur les tests-concours, le poste est d’accord avec notre remarque et l’envisage pour 2016.

3.     Bilan du recrutement des résidents – rentrée 2015

 

 

 

2015

 

 

candidatures

979

saisies en ligne

 

 

 

dossiers

740

reçus

 

 

 

postes vacants

57

lors des CCPL

26 au primaire

 

31 au secondaire

Postes vacants

lors de la rentrée suivante

81

39 au primaire

42 au secondaire

 

 

Au 1er degré : Il y avait 26 postes vacants lors de la CCPL de recrutement (mars 2015) mais plusieurs collègues ayant ensuite demandé à muter, il y a eu en réalité 39 postes vacants pour cette rentrée.

 

190 candidatures pour le premier degré :

30 collègues étaient de vrais résidents, 17 postes leur ont été attribués (mutation interne, collègues déjà dans le pays).

160 étaient hors-Maroc, 16 postes leur ont été attribués.

Reste : 6 postes vacants suite à des refus de détachement pour les collègues sélectionnés ou de départ très tardif (juillet 2015).

 

Les pôles ont demandé le gel des 6 postes vacants (Rabat 3, Casa 1, Marrakech 1, Tanger 1) en attendant la rentrée 2016-2017.

Le poste a fait face à 7 refus de détachement, situation inédite. Les inspections académiques d’origine n’autorisent pas toujours le détachement, au regard de la situation d’emplois dans les départements.

3 collègues sont actuellement TNR sur le Maroc. La prochaine CCPL aura lieu du 7 au 9 mars 2016.

4.     Bilan du recrutement tardif d’ADL (Agent de Droit Local)

Le SCAC a mis en place un document standard permettant aux commissaires paritaires de prendre connaissance des différentes étapes de recrutement pour chaque poste (descriptif du poste, nombre de candidatures, composition de la commission, classement des candidats, suivi).

Les commissaires paritaires peuvent consulter les dossiers, dans chaque pôle, avant chaque commission de recrutement.

Sont présentés des recrutements d’enseignants et d’ASEM sur Casa, Rabat, Fès-Meknès et Tanger.

Le SCAC souligne la difficulté de recruter des enseignants sur les « petits » pôles : Tanger, Fès-Meknès.

Un appel à candidature est en cours pour Fès-Meknès (2 postes dont un long remplacement)

Nous soulignons que, vu l’absence de vivier local, le pôle concerné doit se donner les moyens financiers de trouver des enseignants en proposant par exemple le remboursement de frais de déplacement entre Fès et Meknès. Le pôle envisage de proposer de manière temporaire l’utilisation d’un logement de fonction vacant pour ces remplaçants.

5.     Barème des recrutements des résidents 2016

Il sera étudié le 11 novembre en commission paritaire commune primaire + secondaire.

Le SNUipp y défendra l’idée que les collègues habitant déjà au Maroc bénéficient d’une priorité, conformément à la circulaire AEFE qui invite les CCPL à « privilégier le vivier local ».

6.     Questions diverses

  • Versement de l’ISAE  pour les faux-résidents:

L’AEFE a donné instruction aux établissements de verser cette indemnité avec effet rétroactif au 1er septembre 2013.

Plus de 47000 enseignants ont écrit à la ministre pour exiger la revalorisation de cette indemnité. http://isae1200.snuipp.fr/

L’ISAE portée à 600€ d’après l’étude du budget 2016 : voir ici

http://www.snuipp.fr/200-euros-pour-l-ISAE-Ca-va-pas-l

 

 

  • ASEM à temps plein :

Dans le contexte du plafond d’emplois imposé par Bercy à l’AEFE, ce n’est actuellement pas envisageable.

  • Pass Education :

Alors que les collègues en poste en France vont pouvoir bénéficier du renouvellement de cette carte (http://www.snuipp.fr/Les-cartes-Pass-education-seront,13823) le SCAC nous apprend que le service pédagogique de l’AEFE vient de lui indiquer que les enseignants détachés ne pourront y prétendre. Chacun est donc invité à s’adresser à son Inspection Académique d’origine qui, selon les départements, attribue ou pas ce pass aux personnels en poste à l’étranger...

Nous ferons part du mécontentement des personnels sur ce point lors du prochain comité technique de l’AEFE.

 

 



15/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 244 autres membres